Loading...
22.02.22

Un projet tech bruxellois pour représenter Epitech en Europe – Weaccess

Bruxelles a représenté les campus européens d’Epitech à la finale des Epitech Innovative Projects des étudiants de 3e année. Le projet tech bruxellois mis en avant? Weaccess—l’application mobile de navigation adaptée aux personnes à mobilité réduite. La finale a eu lieu le 16 février sur Twitch !

Qu’est-ce que l’Epitech Innovative Project ?

C’est le projet de fin d’études des étudiants Epitech, une idée innovante à développer dès leur 3e jusqu’à la 5e année. Il ne s’agit plus juste d’apprendre des nouveaux langages de programmation pour devenir des experts en informatique. A ce stade, il s’agit d’acquérir des compétences transverses, de s’organiser, de développer un projet innovateur qui puisse un jour devenir une start-up.

le groupe Weaccess - application mobile pour les personnes à mobilité réduite

La pédagogie spécifique d’Epitech a toujours eu dans son ADN le travail par projet et l’innovation. Pour les étudiants, l’EIP est l’occasion « de passer de la réalisation pédagogique à la réalisation de projet d’entreprise ». À leur sortie de l’école, ils pourront valoriser leur expérience et leurs compétences en gestion de projet et leadership.

Bruxelles prend son envol grâce à Weaccess – un projet tech bruxellois pour les PMR

C’est la 1e année que Bruxelles a l’opportunité de se démarquer. Nos étudiants se sont investis dans un projet social prometteur. Et ils ont remporté la sélection haut la main !

membres du groupe Weaccess - app mobile

Weaccess est essentiellement une initiative citoyenne. Ce projet tech bruxellois est développé par Lucas Kowalski, Mathieu Cherpitel, Mattéo Cisneros, Quentin Deneys et Mathys Paul. Leur but est de faciliter le déplacement des personnes à mobilité réduite dans la ville de Bruxelles. Comment? Par le biais d’une application qui leur indiquera le chemin le plus adapté à leur besoin. L’application compte sur la participation des utilisateurs pour partager les changements éventuels sur les trajets. Les créateurs de Weaccess comptent aussi sur les données publiques disponibles suite au partenariat noué avec Bruxelles Mobilité. Ils sont aussi en discussion avec AccessAndGo et Cawab (un collectif qui regroupe les associations PMR à Bruxelles). nd.

Pour avancer dans leur projet, Epitech les a encouragés à aller voir des coach tels que Clément Toukal pour leur méthode d’organisation. Ils ont aussi consulté Nicolas Streel pour les points essentiels à mettre en place dès le début de leur projet. Et ça a porté ses fruits !

La pédagogie par projet, véritable levier pour nos étudiants ?

On peut se demander comment la pédagogie par projet d’Epitech est utile aux étudiants et dans quelle mesure elle leur permet d’évoluer. Eléments de réponses avec Nicolas Streel, CMO et co-fondateur de The Maul Start-up Studio. The Maul est une entreprise qui aide les start-ups à grandir et qui leur donne les outils pour rentrer sur le marché.

Selon Nicolas Streel, la pédagogie d’Epitech aide surtout les étudiants à se lancer dans n’importe quel projet sans spécialement avoir toutes les compétences nécessaires. Ils sont acteurs de leur travail sans avoir de cadre prédéfini. Et surtout, ils sont capables de poser les bonnes questions aux bonnes personnes. Par conséquent, la pédagogie par projet est très similaire à la création d’une start-up. La recherche de solutions par eux-mêmes et la « débrouillardise » priment sur tout le reste.

Peu importe les projets développés, nos étudiants abordent leur travail de manière pragmatique. Dans ce cas-ci, la devise d’Epitech – Le futur de l’informatique, le meilleur de l’innovation – prend tout son sens. L’approche est différente de la méthode scolaire qui implique essentiellement la reprise de la théorie pour l’appliquer par la suite.

Avec Weaccess, nos étudiants ont appris à faire des entretiens qualitatifs, à « pitcher » leurs idées à différents partenaires et à l’adapter en fonction de la demande. Et cela, en plus de devoir gérer tout le développement informatique. D’après Lucas Kowalski, le chef du projet, ils ont aussi renforcé leurs compétences en matière de travail d’équipe et ont affuté leur esprit commercial. Il nous confie qu’ils ont pris conscience de l’importance de leur projet et des défis auxquels les personnes à mobilité réduite font face quotidiennement.

Sans aucun doute, ces compétences leur serviront dans leur future vie professionnelle !

Scroll to top